rechercher
Recherche avancée
BIRMANN Olivier et TOURA Hiroki
ouvrages
L'Esprit du haïku Poche.indd
TERADA Torahiko
L’Esprit du haïku

suivi de Retour sur les années avec le maître Sôseki

Collection(s) :

96 pages / 6,00€
plus d’informations
Esprit-du-haiku
TERADA Torahiko
L’Esprit du haïku

suivi de Retour sur les années avec le maître Sôseki

80 pages / 11,50€
plus d’informations
L'Esprit du haïku Poche.indd
L’Esprit du haïku

suivi de Retour sur les années avec le maître Sôseki

Collection(s) :

Auteur(s) : TERADA Torahiko
Traducteur(s) : BIRMANN Olivier et TOURA Hiroki
96 pages / 6,00€ / ISBN-10 :
Date de parution : août 2018


« Sôseki m’a appris toutes sortes de choses. Et pas seulement l’art d’écrire des haïkus, mais aussi à découvrir de mes propres yeux les beautés de la nature, ou encore à distinguer ce qui est vrai de ce qui est faux chez un être humain, à aimer ce qui est vrai et haïr ce qui est faux. »

Terada Torahiko fait dialoguer la poésie occidentale et le haïku japonais, en évaluant ce que ce poème bref a d’unique : un allègement du réel, une liberté de l’esprit, une union organique avec la nature. Puis il fait revivre pour nous la figure de celui qu’il appelle « le maître » et qu’il a côtoyé pendant nombre d’années en de « joyeuses réunions », un portrait spontané, vivant, plein d’humour, de l’écrivain et du poète Sôseki « vêtu d’un surtout noir, assis bien droit et très digne sur ses jambes repliées ».

Plus d’informations
Esprit-du-haiku
L’Esprit du haïku

suivi de Retour sur les années avec le maître Sôseki

Collection(s) : ,

Auteur(s) : TERADA Torahiko
Traducteur(s) : BIRMANN Olivier et TOURA Hiroki
80 pages / 11,50€ / ISBN-10 : 2-8097-1212-4
Date de parution : novembre 2016


« Sôseki m’a appris toutes sortes de choses. Et pas seulement l’art d’écrire des haïkus, mais aussi à découvrir de mes propres yeux les beautés de la nature, ou encore à distinguer ce qui est vrai de ce qui est faux chez un être humain, à aimer ce qui est vrai et haïr ce qui est faux. »

Terada Torahiko fait dialoguer la poésie occidentale et le haïku japonais, en évaluant ce que ce poème bref a d’unique : un allègement du réel, une liberté de l’esprit, une union organique avec la nature. Puis il fait revivre pour nous la figure de celui qu’il appelle « le maître » et qu’il a côtoyé pendant nombre d’années en de « joyeuses réunions », un portrait spontané, vivant, plein d’humour, de l’écrivain et du poète Sôseki « vêtu d’un surtout noir, assis bien droit et très digne sur ses jambes repliées ».

Plus d’informations
Traducteur suivant
BISIOU Pierre
Traducteur précédent
BIRMANN Olivier