rechercher
Recherche avancée
TANIZAKI Jun’ichiro 

Du Tatouage, à Bruine de neige, Tanizaki Jun’ichirô (1886-1965) a revisité toutes les pièces de l’immense maison du roman, en véritable possédé de l’écriture. Si on a souvent eu tendance à le suivre dans la chambre des femmes et du désir sexuel, ses textes sont des machines d’observation et de construction, au service de sa passion pour les langues et les cultures, occidentale, chinoise, autant que japonaise. Tanizaki occupe le sommet de la littérature mondiale à la recherche de l’altérité.

ouvrages
Noir sur blanc.indd
TANIZAKI Jun’ichiro 
Noir sur blanc
Collection(s) :

256 pages / 19,50€
plus d’informations
louangedelombre
TANIZAKI Jun’ichiro 
Louange de l’ombre
112 pages / 13,00€
plus d’informations
Noir sur blanc.indd
Noir sur blanc

Collection(s) :

Auteur(s) : TANIZAKI Jun’ichiro 
Traducteur(s) : SEKIGUCHI Ryôko et HONNORÉ Patrick
256 pages / 19,50€ / ISBN-10 :
Date de parution : mai 2018


Un personnage réel assassiné dans un roman. Une maîtresse sans nom qui disparaît sans laisser d’adresse. Une liaison piquante et secrète. Un meurtre privé de mobile et d’alibi. Un inspecteur incrédule, grand lecteur du romancier incriminé. Un dénouement saisissant.
Tanizaki se met en scène avec beaucoup d’humour dans cet écrivain diabolique et paresseux, qui se trouve pris au piège de sa propre imposture. Et nous lecteurs retrouvons avec bonheur tous les secrets de fabrication des grandes œuvres de Tanizaki, des situations équivoques et perverses où la fiction rattrape le réel, avec ici une touche de comédie dans un roman noir qui est aussi une célébration rocambolesque des illusions de la littérature.

Plus d’informations
louangedelombre
Louange de l’ombre

Collection(s) : ,

Auteur(s) : TANIZAKI Jun’ichiro 
Traducteur(s) : SEKIGUCHI Ryôko et HONNORÉ Patrick
112 pages / 13,00€ / ISBN-10 :
Date de parution : janvier 2017


« Nous, les Orientaux, là où il n’y a rien nous faisons surgir l’ombre et cela crée de la beauté. »
Voici enfin proposée une nouvelle traduction du livre fondateur de l’esthétique japonaise du clair-obscur et du presque rien, du subtil et de l’ambigu, opposée au tout blanc ou noir écrasé de lumière rationaliste de l’Occident.
La profonde couleur de la laque, obtenue par accumulation de couches de ténèbres. Le chatoiement de l’or et des rutilants costumes du nô et du kabuki, surgissant de la pénombre et dérobant leur clarté aux lampes à huile. La lumière tout intérieure des pâtisseries traditionnelles qui semblent rêver dans leur assiette. L’architecture de l’apaisement par les matières éteintes, le bois, la paille, contre l’hygiénique céramique.
Rédigé en 1933 dans une langue scintillante d’élégance et d’ironie, ce classique nous parle non pas d’un monde disparu mais de celui que nous voudrions faire advenir : moins de clinquant, plus de beauté modeste et de frugalité.

Plus d’informations
Auteur suivant
TASHIRO Chisato
Auteur précédent
TANIKAWA Shuntarô