rechercher
Recherche avancée
PALMÉ Dominique
ouvrages
Citadelle_de_lumiere
ÔOKA Makoto
Citadelle de lumière

Anthologie personnelle de poèmes (1956-1997)

Collection(s) :

168 pages / 19€
plus d’informations
L'Eté Poche.indd
NAKAMURA Shin’ichirô
L’Eté
Collection(s) :

688 pages / 11,50€
plus d’informations
Ete
NAKAMURA Shin’ichirô
L’Eté
Collection(s) :

576 pages / 30,50€
plus d’informations
Citadelle_de_lumiere
Citadelle de lumière

Anthologie personnelle de poèmes (1956-1997)

Collection(s) :

Auteur(s) : ÔOKA Makoto
Traducteur(s) : PALMÉ Dominique
168 pages / 19€ / ISBN-10 : 2-87730-608-9
Date de parution :


Ôoka Makoto est certainement le poète le plus fécond et le plus admiré au Japon.
Il a choisi, parmi quarante ans de « poésie ininterrompue », ces soixante-huit poèmes qui, dans la variété même de leurs motifs mélodiques, devraient permettre de capter la singularité d’une voix.

Plus d’informations
L'Eté Poche.indd
L’Eté

Collection(s) :

Auteur(s) : NAKAMURA Shin’ichirô
Traducteur(s) : PALMÉ Dominique
688 pages / 11,50€ / ISBN-10 :
Date de parution : janvier 2019


L’été c’est la nuit…
Cette œuvre ambitieuse suit les méandres de la mémoire d’un homme, dans une quête tributaire du hasard des rencontres, des sensations, des associations de mots et d’images. Elle entraîne le lecteur dans une véritable « descente aux enfers » – enfers de l’alcool, du sexe, des faux-semblants – dépeinte sur un mode tantôt tragique, tantôt humoristique, qui donne du monde de la nuit et des plaisirs dans le Japon de la fin des années 1950 un panorama extraordinairement savoureux.
Mise en relief par une composition à la fois labyrinthique et rigoureuse, cette œuvre majeure de la littérature japonaise moderne emprunte aussi bien à Proust et Joyce qu’à l’esthétique traditionnelle du Dit du Genji.

Plus d’informations
Ete
L’Eté

Collection(s) :

Auteur(s) : NAKAMURA Shin’ichirô
Traducteur(s) : PALMÉ Dominique
576 pages / 30,50€ / ISBN-10 : 87730-155-9
Date de parution : mai 1998


« L’été c’est la nuit… » Cette oeuvre débute par une plongée dans les ténèbres de la mémoire. On songe évidemment, devant cette « recherche du temps perdu », à Proust avec qui Nakamura présente bien d’autres affinités.
Ce roman, second d’une tétralogie intitulée « Les quatre saisons », est une des oeuvres majeures de la littérature japonaise contemporaine. Il reçut le prix Tanizaki en 1978.

Plus d’informations
Traducteur suivant
PALMÉ Dominique et SATÔ Kyôko
Traducteur précédent
OZAWA Mina