rechercher
Recherche avancée
Corps et message

De la structure de la traduction et de l’adaptation

Corps et message

Textes réunis et présentés par Sakae Murakami-Giroux et Sandra Schaal

Collection(s) Sciences humaines
Japon


Langue originale : Français
320 pages
19€
ISBN-13 : 978-2-8097-1383-1
Date de parution : février 2019


Tout message ne se transmet pas nécessairement par le seul vecteur des mots, de la parole. Si l’on prend l’exemple d’une œuvre littéraire, longtemps considérée comme pur produit de l’art du langage, dans le cas des classiques japonais, il était naturel d’en goûter les qualités lors de lectures à voix haute, de les apprécier de pair avec une œuvre picturale ou encore lors de représentations. De tels liens si étroits entre langage et corps ne donnent-ils pas la capacité au message de toucher jusqu’au tréfonds du cœur de chacun ?
La différence entre littérature et théâtre tient de la question de l’existence ou non de la relation entre corps et message. Toute œuvre qui ne recèle pas une telle relation relève de l’art du langage, alors que celle dont c’est l’attribut s’inscrit, quant à elle, dans le registre de l’art corporel.
Quelle doit être alors, pour celui qui mène une telle réflexion, la meilleure façon d’appréhender le jeu, la représentation d’une œuvre théâtrale étrangère traduite ou adaptée ? Autrement dit, le travail de traduction, d’adaptation, se doit-il d’être aussi, avec celui sur le langage, la transposition de tout un environnement ? Comment en l’espèce, pour une pièce de théâtre ou un film, restituer par la traduction, l’adaptation, le rapport au corps intrinsèquement lié au langage source ?
Au-delà des seules œuvres théâtrales, que ce soit en littérature, en cinéma ou dans le domaine des arts visuels, où se situent les limites de la traduction, de l’adaptation ?
Les textes réunis ici se donnent pour objectif d’aborder ces diverses problématiques du point de vue de l’art dramatique, de la littérature et des arts visuels, tant européens que japonais.

retour